Veuillez activer le Javascript de votre navigateur s'il vous plaît!

Archives

Orientations diocésaines pour la pastorale du mariage

2 - L’Église au service des couples et des familles

2. 1. De nombreuses communautés et structures chrétiennes

Pour annoncer la parole de Dieu dans les diverses situations de l’existence humaine (naissance, jeunesse, mariage, vie en société, difficultés, maladies, mort), l’Église est organisée en structures territoriales (paroisses, doyennés) et en services adaptés de pastorale (catéchuménat, pastorale de la santé, pastorale familiale, pastorale des jeunes etc..).
Elle est aussi aidée dans sa mission par des mouvements familiaux, des mouvements d’action catholique, des groupes de spiritualité et des moyens de communication sociale.

Ainsi, pour le bien de l’évangélisation des couples et des familles, coexistent de nombreuses communautés chrétiennes toutes différentes par les richesses de leur sensibilité et leur spécificité.
Pour notre diocèse, nous relevons l’existence des communautés suivantes :

2.1.1. Des structures territoriales

  • les huit doyennés et leurs conseils.
  • les nombreuses paroisses avec leurs assemblées dominicales, leurs conseils, leurs services.

En ces lieux de rencontre des diversités et des différences, prêtres, diacres, équipes d’animation pastorale (EAP), religieux, laïcs, s’activent à évangéliser les familles, notamment en tissant des liens sociaux.

2.1.2 Le service diocésain de pastorale familiale Sa composition : l’Évêque, premier responsable de la pastorale familiale, nomme pour l’aider en cette tâche un délégué diocésain. Geneviève et Gérard Clémencelle ont actuellement cette mission.

Depuis juillet 1996 existe également une équipe diocésaine de pastorale familiale. Elle est animée par le délégué diocésain et le prêtre accompagnateur (actuellement, le P.Paul Cailleux) dont le rôle est de rappeler que la source de la mission est le Christ, et que l’équipe a une dimension ecclésiale.

Ils sont aidés dans leur tâche par plusieurs autres couples de laïcs, qui constituent avec eux l’équipe d’animation.

Cette équipe, compétente dans le domaine familial, porte le souci apostolique de toutes les familles du diocèse.

Sa mission

Dans un service auprès des familles et des jeunes du diocèse,

  • Annoncer la bonne nouvelle de Jésus-Christ sur l’amour, la vie, le mariage et la famille.
  • Coordonner au plan diocésain les initiatives pastorales relatives au couple et à la famille.
  • Être en liaison avec tous ceux qui œuvrent dans le domaine familial en Église et hors Église. Notamment, elle réunit périodiquement le Conseil diocésain de la famille, formé des différents acteurs de la pastorale familiale.
  • Informer et former en son domaine de compétence.

2.1.3. Les mouvements familiaux d’Église :

Ce sont des associations privées, souvent de type loi 1901 et recommandées par la Commission familiale de l’épiscopat. Elles sont composées de fidèles qui se choisissent et se donnent une mission spécialisée pour l’évangélisation des familles. Dans notre diocèse, nous pouvons apprécier la présence active de divers mouvements familiaux.

  • Les associations familiales catholiques (A.F.C.), interviennent auprès des pouvoirs publics, soutiennent la famille, travaillent au respect de la vie...
  • Les équipes Notre-Dame (E.N.D.), proposent aux couples mariés de vivre toutes les richesses du sacrement de mariage.
  • Espérance et vie offre un lieu de passage accueillant en début de veuvage.
  • Vivre et aimer (ex mariage-rencontre), accompagne les couples mariés.

Tous ces mouvements familiaux, ainsi que les mouvements d’action catholique tel Chrétiens en monde rural (C.M.R.), et les mouvements de jeunes, proposent à leurs membres des temps forts spirituels et participent à l’évangélisation des familles.

On notera que dans notre diocèse, la préparation au mariage est réalisée par les prêtres, et, en complément, par des équipes de couples laïcs, soit paroissiales soit de doyenné. Ceci est différent des centres de préparation au mariage (C.P.M.), autres mouvements familiaux reconnus. Ces équi-pes de préparation au mariage (E.P.M.) existent maintenant dans presque tous les doyen-nés. En 1997, elles ont proposé pour la première fois une préparation au mariage pendant tout un week-end.

2.1.4. Les principaux lieux spirituels de notre diocèse accueillant des couples et des familles sont :

  • Le monastère de La Pierre qui Vire à St Léger Vauban
  • Le centre Le puits d’Hiver à Chichery
  • Les Fraternités monastiques de Jérusalem à Vézelay.
  • Le Centre Sophie Barat à Joigny.
  • La communauté des Béatitudes à Soucy, attentive aux divorcés non remariés.

2.1.5. Les moyens d’information et de communication de notre diocèse :

  • Église dans l’Yonne (E.D.Y)., bimensuel du diocèse,
    *présente les documents officiels de l’Église catholique.
    *informe sur les événements marquants de l’Église dans l’Yonne.
    *offre un espace de communication et d’échanges entre doyennés, paroisses, services et mouvements.
  • Chrétiens-médias 89
    *est attentif aux médias de l’Yonne.
    *incite à une communication croissante dans l’Église diocésaine.
    *est en relation avec Chrétiens Médias Fédération Nationale.
  • Les journaux paroissiaux, feuilles d’information, guides des doyennés et des paroisses.

2. 2. Recherche pour une cohésion pastorale : le Conseil diocésain de la famille

2.2.1. Sa composition :

Créé en 1994 par Mgr Defois, présidé par le délégué diocésain et animée par l’équipe diocésaine, ce Conseil est composé de personnes déléguées des différents mouvements ou services :

*Services diocésains de la pastorale des jeunes, de la formation permanente et de la pastorale sacramentelle,
*Doyennés,
*Équipes de préparation au mariage,
*Mouvements familiaux d’Église,
*Groupes de spiritualité.

En fonction des thèmes abordés, d’autres intervenants peuvent être invités à participer à ses travaux.

2.2.2. Ses objectifs :

*permettre à chaque communauté de terrain, service, mouvement, groupe de se faire connaître et de mettre en valeur sa spécificité.
*établir des liaisons entre ces différents partenaires, pour éviter la concurrence ou la rivalité.
*rechercher une cohésion diocésaine d’évangélisation.

2.2.3. Son fonctionnement :

L’équipe diocésaine constitue le bureau du Conseil. Elle convoque, prépare l’ordre du jour et élabore les dossiers à étudier et à débattre.

Ces dossiers sont envoyés au moins un mois à l’avance à chaque délégué pour lui permettre de les travailler avec ceux qu’il représente.

Chacun recevra également, après la séance, une synthèse des travaux, afin d’en rendre compte à son groupe.

À l’assemblée, le délégué apporte le fruit du travail de réflexion de sa communauté, et non sa pensée personnelle.

2.2.4. Sa fonction :

Elle est de l’ordre du conseil : il s’agit soit d’exprimer des idées, de suggérer des initiatives à l’équipe diocésaine, soit de donner son avis sur les initiatives proposées par l’équipe diocésaine, soit encore de favoriser un débat sur un sujet de pastorale familiale (exemple : la paternité aujourd’hui ).

2. 3. Le Bureau diocésain des mariages

Il est chargé de régler les questions canoniques qui peuvent se présenter lors de la célébration des mariages catholiques, notamment de concéder les dispenses au nom de l’Évêque dans le cas, par exemple, d’un catholique qui veut épouser un chrétien d’une autre confession ou un non baptisé.

De ce fait, il a un rôle de conseil auprès de tous ceux qui le consultent, notamment les prêtres.

Enfin, il assure le transit des dossiers de mariage avec les autres diocèses. Il veille aux notifications.

 

 

Partager cet article


SPIP  |  (c) Diocèse de Sens-Auxerre 2005 - 2014  |  Dernière mise à jour : 19/08/2014  |  Nous contacter  |  Se connecter  |  Suivre la vie du site  RSS 2.0